Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 08:15

Tribune AG 090214PUBLIC ag 090214 

 

La crémation n’est pas une invention de la société moderne. Elle est née dès que l’homme a su maîtriser le feu.

C’est la transformation décente et hygiénique des corps en cendres grâce à des équipements spécialement conçus à cet effet : les crématoriums.

Le corps, placé dans un cercueil, est introduit automatiquement dans un four préalablement chauffé à une température d’environ 800°. Sous l’effet de la chaleur (et non des flammes), l’autocombustion du corps et du cercueil dure environ 1h 30.

Les cendres, finement broyées, dûment repérées à l’identité du défunt, sont recueillies dans une urne.

La crémation est propre : pas de décomposition organique – pas de pollution de la terre, ou de l’eau ; l’installation de nouveaux systèmes de filtration permettent de neutraliser les rejets toxiques dans l’air. C’est aussi une solution économique et qui réserve la Terre aux vivants.

L’Église catholique n’interdit plus la crémation depuis 1963.

 

Depuis la Loi du 19 décembre 2008, les cendres ne peuvent plus être conservées dans un lieu privé, ni être partagées.

Les cendres peuvent être :

- dispersées : dans un jardin du souvenir ou dans la nature (à l’exclusion des voies publiques),

- recueillies dans une urne. Celle-ci peut être déposée dans une case de colombarium ou un cavurne, dans un caveau de famille, scellée sur un monument funéraire, immergée.

 

La crémation en France connaît une progression constante, elle représente actuellement plus de 30% des obsèques.

Le crématorium de Montluçon, mis en service en juillet 1999, a effectué 742 crémations en 2013.

 

L’Association Crématiste de la Région Montluçonnaise (ACRM) compte 430 adhérents. Elle est affiliée à la Fédération Française de Crémation qui regroupe 135 associations locales.

Une Union Crématiste Européenne a été créée pour tenter d’harmoniser les législations.

 

Les associations crématistes n’ont pas pour but de faire disparaître l’inhumation, mais elles

- diffusent l’information sur la crémation : tarifs, formalités à accomplir, évolution de la législation funéraire,

- aident à la réflexion de chacun sur ses choix, notamment en ce qui concerne la destination des cendres,

- assistent, leurs adhérents et leurs familles au moment du décès d’un proche,

- sont dépositaires du testament crématiste de leurs adhérents qui le souhaitent, et sont habilitées à faire respecter leurs volontés par la Justice, si besoin est.,

- interviennent auprès des pouvoirs publics pour la construction d’équipements crématistes, défendant ainsi la liberté de choix des obsèques.

 

L’ACRM tient des permanences d’information ouvertes à toute personne désirant se renseigner de manière plus précise et plus personnelle sur la crémation,

le 2ème lundi et le dernier jeudi de chaque mois (sauf juillet, août et jours fériés) à la Maison des Associations, 19, rue de la Presle, à Montluçon, bureau n°1, de 14h 30 à 16h 30.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires