Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 16:27
VOEUX de la MUNICIPALITE
VOEUX de la MUNICIPALITE

VŒUX DE LA MUNICIPALITE 6 JANVIER 2017

                                     Intervention Ch. SANVOISIN

Je veux, en tout premier lieu, vous remercier d’avoir répondu à l’invitation de la municipalité et présenter à chacune et à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles, mes meilleurs vœux pour 2017.

Mon propos, ce soir, sera naturellement l’occasion de parler du présent et du futur de Désertines. Permettez-moi, au préalable, d’avoir une pensée pour l’ensemble des populations victimes de la guerre, de la misère à travers le monde, dont la vie est, chaque instant, exposée aux bombes, à l’équilibre précaire d’un bateau chahuté par les caprices de la météo. Ne nous trompons pas, ces conditions d’existence tragiques ne sont pas inéluctables ; l’humanité porte en elle la capacité à réaliser d’autres choix et à construire un monde plus humain, plus juste et plus solidaire.

 Mon premier vœu va pour que progresse l’humanisme en politique.

De politique, il en sera fortement question en France en 2017, année électorale où les Françaises et les Français auront l’occasion d’élire un nouveau Président de la République et de renouveler leurs députés.

Indépendamment des convictions des uns et des autres, en tant qu’élu local, je veux insister sur la nécessité de donner aux communes les moyens de remplir leur mission de service public. J’ai déploré avec force, ici même, les années passées, la politique d’austérité et de baisse des dotations qui place les communes devant l’alternative qui consiste, soit à augmenter les impôts, soit à ne plus investir, c’est-à-dire un choix entre deux mauvaises décisions.

Ces contraintes ont, de fait, largement contribué à ralentir l’économie nationale, régionale ou locale quand on sait que plus de 70 % des investissements publics sont réalisés par les collectivités territoriales. Si l’on considère qu’il est utile et nécessaire de pouvoir continuer à construire  des écoles quand il y en a besoin, à entretenir un gymnase, à refaire une rue quand le revêtement est dégradé, à soutenir les manifestations culturelles ou festives alors l’Etat doit fournir les dotations suffisantes aux collectivités locales surtout quand on sait que les richesses produites dans notre pays n’ont, somme toute, jamais été aussi importantes.

Parmi les événements notables de ce début 2017, nous devons saluer la naissance de « Montluçon Communautés » qui regroupe la Communauté d’Agglomération Montluçonnaise avec la Communauté de Communes de Marcillat. Je veux souhaiter la bienvenue aux onze nouvelles communes dans notre établissement public de coopération intercommunale. J’espère vivement que ce n’est qu’un début, notre territoire, pour être visible et identifié dans l’immense région Auvergne Rhône-Alpes, doit pouvoir grandir, nos intérêts sont convergents et nous devons travailler ensemble et dépasser les querelles politiciennes qui nuisent à l’intérêt général.

En abordant les sujets locaux, je tiens à associer l’ensemble du Conseil Municipal, nous travaillons globalement de manière apaisée et constructive dans le respect de nos différences. S’agissant d’un travail d’équipe, je veux saluer et citer ce soir l’ensemble des adjoints qui en sont les animateurs : Michèle MINET aux affaires scolaires, Jean-Luc BERNARD aux travaux, Valérie BESSON à la culture, Jonathan DA SILVA  à la jeunesse et aux sports,  Annie NOIROT aux affaires sociales, Stéphane BIERJON à la vie associative et à la communication, Nolwenn CHALOPIN aux finances, Cyril COUTURIER à l’urbanisme et à l’environnement. Les commissions municipales qu’ils animent travaillent toutes pour améliorer la qualité de vie des habitants et je les en remercie.

Je ne vais pas ce soir dresser le bilan exhaustif de l’ensemble des actions municipales 2016 mais je veux néanmoins insister sur les réalisations les plus significatives. 2016 restera sans nul doute, comme l’année de réalisation du Relais d’Assistantes Maternelles de Désertines. C’est une réalisation inscrite dans le programme municipal qui a été approuvé en 2014. Cette réalisation est importante. Son coût global est de 338 000 euros H.T. Fort heureusement, nous bénéficions d’un subventionnement  qui avoisine les 80 %.  Je veux signaler l’apport de la Caisse d’Allocations Familiales, du Conseil Départemental et de l’Etat au titre de la dotation d’équipement des territoires qui ont rendu cette réalisation possible.

Désormais, il s’agit de faire vivre ce nouvel équipement destiné à la petite enfance. En premier lieu, nous avions besoin de recruter une animatrice qualifiée pour travailler avec les assistantes maternelles, les parents et l’ensemble des intervenants.  Certaines inquiétudes ont pu être exprimées, je veux ce soir, les dissiper. Nous avons pu organiser un jury fin Décembre et retenir  une jeune personne qui présente toutes les garanties de compétences pour le poste, elle est parmi nous ce soir, je la salue et lui souhaite la bienvenue. Sa prise de fonctions est programmée, compte tenu des délais pour se séparer de son employeur actuel, la deuxième semaine du mois de Février.

Je compte également sur l’apport et l’expérience des membres de l’Association des Assistantes Maternelles de la Biache qui réalisent un travail remarquable depuis des années.

S’agissant des enfants un peu plus grands, conformément à l’engagement que nous avions pris, les activités périscolaires proposées par la commune sont et resteront gratuites cette année. De manière générale, nous poursuivrons l’entretien des équipements scolaires, si nous avons traité les problèmes de bruit en 2016 dans la salle de restauration de l’école Paul ELUARD, la question de la chaleur excessive dans les salles de classe de l’école Elsa TRIOLET est une préoccupation importante. Nous rechercherons, en 2017, des solutions au problème.

Pour les sportifs, en particulier, les amateurs de tennis, l’éclairage était demandé depuis plusieurs années,  notamment pour faciliter l’organisation du tournoi annuel. Cette année, l’ASTD fête ses 40 ans, la commune participera à cette fête en réalisant, avant le tournoi de Juin, les travaux nécessaires pour satisfaire cette demande.

2017 est aussi une année charnière qui marque le milieu du mandat municipal et qui doit nous permettre d’engager un programme pluriannuel d’investissements pour réaliser les projets prévus, en particulier, pour la requalification du bourg et de la Place Soalhat. Nous avons saisis l’opportunité d’engager une collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris/Val de Seine et la Direction Départementale des Territoires. Ainsi avec l’apport de Philippe SIMON, architecte conseil de l’Etat auprès de la DDT 03 et Gaëtan HAIST, paysagiste conseil de l’Etat, des étudiants en master 1 d’architecture seront accueillis sur la commune pour réaliser un constat de l’existant et faire des projections sur l’évolution prévisible à échéance de dix ou vingt ans. Nous attendons avec beaucoup d’intérêt les propositions qui nous seront formulées, et, bien sûr, en dernier lieu, le Conseil Municipal, sera l’instance décisionnelle qui retiendra, ou pas, les orientations proposées.

Concernant les travaux déjà programmés, la voirie sera une priorité en 2017, la rue Henri Martin doit être refaite, une subvention va être sollicitée ces prochaines semaines dans le cadre du programme d’aide départementale. D’autres interventions sur les voies de la commune seront réalisées. Je dois aussi indiquer, concernant les actions en cours, l’extension de notre cimetière qui est en cours, va nous permettre de faire face aux besoins ces quinze prochaines années.

Notre programme sera également tenu concernant la culture puisque nous pensons pouvoir concrétiser la venue d’une animation folklorique cet été, en partenariat avec le festival de Gannat. Cette action nous tient à cœur comme la mise en place d’une deuxième boîte à livres sur la commune après le succès de la première. L’idée a été reprise dans plusieurs communes de notre agglomération.

Ces vœux sont aussi l’occasion d’encourager le travail remarquable effectué par le Point Information Jeunesse de Désertines qui, avec des moyens limités, travaille avec opiniâtreté pour répondre aux besoins des jeunes. Si vous lisez régulièrement le journal « La Montagne », vous observerez que souvent, ça bouge à l’Espace. Je voulais le souligner ce soir.

S’agissant de la communication, la vie associative, la vie des quartiers, 2017 sera aussi une année de concrétisation. Notre site INTERNET est en cours de refonte. D’ici quelques semaines, un nouveau site verra le jour, il sera le fruit d’un travail collectif de notre agence de communication avec la commission municipale et l’ensemble des services municipaux qui ont chacun, fourni leurs contributions.

S’agissant de la vie des quartiers, je veux remercier l’ensemble des référents qui acceptent de consacrer du temps pour la commune. Leur lien entre les élus et la population est un apport précieux.

Je ne peux malheureusement pas, vous me le pardonnerez, citer toutes celles et tous ceux qui, à un titre ou à un autre, participent ou bien vivent à Désertines. Je veux néanmoins avoir une pensée particulière pour les membres des associations qui sont un poumon pour la commune, je veux aussi saluer les assistantes sociales, les enseignants présents ce soir, les commerçants, les artisans, les acteurs du monde économique, l’ensemble de celles et de ceux qui concourent à notre sécurité.

Je veux aussi saluer le personnel communal sans qui rien ne serait possible.

Avant de conclure, je tiens à citer devant vous le nom d’une habitante de Désertines : Madame Nicole DELBARY. Cette dame,  décédée en Juin dernier,  a légué l’ensemble de ses biens à la commune. C’est un leg important, supérieur à 300 000 euros. Ce leg, combiné avec les efforts de rationalisation de notre gestion, contribuera à permettre de ne pas augmenter la fiscalité en 2017 à Désertines. Conformément à la volonté de Madame DELBARY, le nom d’une voie sera attribué à son père Jean dans le futur.

Cet acte formidablement généreux nous confère l’obligation morale de continuer à faire de notre mieux pour répondre à vos attentes et à vos besoins.

Sur cet engagement, je termine ce propos en vous remerciant de votre attention.

Très bonne et très heureuse année à tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires